Si les élèves français ont souvent tendance à opter pour l’apprentissage de l’espagnol, les recruteurs préfèrent pourtant les candidats germanophones. L’anglais reste majoritaire, mais pas aussi réclamé qu’on pourrait le croire.

L’espagnol au lycée, c’est un bon souvenir pour tous. Entre les rocambolesques amourettes de Don Quichotte et quelques saillies vocales sur la chanson «Hijo de la luna» de Mecano, la plupart des néophytes de la langue de Cervantes sortent guillerets de leurs classes de cours. C’est à ce moment qu’ils croisent leurs camarades de la leçon d’allemand, péniblement englués dans l’apprentissage de leurs déclinaisons. Une étude menée par le site de recherche d’emploi Joblift prouve pourtant que ceux qui ont poussé l’apprentissage de l’allemand plus loin que le classique «Ich bin ein berliner» ont davantage de chances de décrocher un emploi. Malgré tout, les LV2 restent marginales dans les offres publiées. Même la maîtrise de l’anglais -correct à bilingue- ne concerne que 14% des offres du site.

L’allemand deux fois plus demandé que l’espagnol par les entreprises

Les domaines du marketing et de la communication sont les plus demandeurs en polyglottes. Avec 26% d’offres réclamant la maîtrise de l’anglais, et environ 2% pour l’espagnol ou l’allemand. À l’inverse, seules 16% des offres d’emploi du secteur commercial exigent cette même aisance en anglais. Les bilingues en anglais peuvent toujours se consoler, Londres reste un vrai pourvoyeur d’offres pour les Français, avec 5000 offres d’emplois publiées pour les Français en Angleterre depuis le début de l’année.

L’anglais reste environ dix fois plus demandé par les entreprises que l’allemand, et vingt fois plus que l’espagnol. Et pourtant, plus de deux tiers des jeunes Français choisissent l’espagnol en LV2, contre 15% qui leur préfèrent la langue de Goethe. Enfin, alors qu’il devient de plus en plus à la mode chez les étudiants français, le chinois n’est exigé que dans 0,1% des offres.

Seuls 15% des élèves français choisissent l’allemand en LV2, contre 71% pour l’espagnol. Crédits photo: Picasa 2.6

Article du 13/12/2016 sur le site www.lefigaro.fr par Louis Heidsieck

0
0

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

M'avertir

wpDiscuz